نوشته‌ها

آرتا دانش بین المللی - Jean-Paul Sartre

Jean-Paul Sartre

Jean-Paul Sartre

Dans la vie on ne fait pas ce que l’on veut mais on est responsable de ce que l’on est

آرتا دانش بین المللی - Jean-Paul Sartre

آرتا دانش بین المللی – Jean-Paul Sartre

Elevé par sa mère et ses grands-parents maternels, Jean-Paul connaît une enfance idyllique. Il en garde surtout le goût de la lecture, qu’il exprime plus tard dans ‘Les Mots’. Pendant ses études à l’Ecole Normale Supérieure où il prépare son agrégation de philosophie, Jean-Paul Sartre rencontre Simone de Beauvoir, avec laquelle il va partager sa vie, ses convictions et son oeuvre. Reçu à l’agrégation, Sartre devient professeur dans un lycée du Havre. Il s’engage ensuite dans la résistance lorsque la Seconde Guerre mondiale éclate. C’est aussi à cette époque que paraît ‘L’Etre et le néant’, traité central par lequel Sartre fonde un nouveau courant philosophique : l’existentialisme. L’auteur y explique que l’existence de l’homme précède son essence, lui laissant la liberté et la responsabilité de ses choix. Par la suite, Sartre privilégie la production de pièces de théâtre, plus aptes selon lui à toucher un large public. Fondateur de la revue Les Temps modernes, il se désolidarise du Parti communiste suite à la répression hongroise de 1956, et se brouille avec Camus. Il s’élève également très tôt contre la guerre d’Algérie et prend part à l’activisme de mai 1968. Jean-Paul Sartre obtient le prix Nobel de littérature en 1964 mais le refuse, devenant ainsi la première personnalité à décliner le prix de son plein gré. Son oeuvre, tant philosophique que littéraire, et ses engagements politiques font de lui l’une des personnalités françaises incontournables du XXe siècle.

Jean-Paul Sartre

Philosophe et écrivain français

آرتا دانش بین المللی

اعزام دانشجو به فرانسه

ادامه تحصیل در فرانسه

تحصیل در فرانسه

تحصیل در اروپا

اعزام دانشجو به بلژیک

ادامه تحصیل در بلژیک

آموزش زبان فرانسه

اعزام دانشجو با مجوز وزارت علوم

ژان-پل سارتر

Simone Weil

Simone Weil

Parmi les êtres humains, on ne reconnaît pleinement l’existence que de ceux qu’on aime

 

Simone Weil

Simone Weil

 

Née à Paris dans une famille juive non pratiquante, Simone Weil étudie au lycée Henri IV avec le philosophe Alain. Suivant le modèle de son frère, brillant mathématicien, elle entre à l’Ecole normale supérieure et passe son agrégation de philosophie en 1931. Elle enseigne ensuite au Puy, à Roanne et à Saint-Etienne, où elle se rapproche de la classe ouvrière. Elle écrit ses premiers essais (‘Oppression et liberté’) en confrontant sa conception du marxisme avec la réalité du travail qu’elle expérimente ensuite dans les usines Alsthom et Renault. Toujours en quête d’absolu, Simone Weil rejoint le Front républicain espagnol en 1936 et connaît sa première révélation mystique à l’abbaye de Solesmes, deux ans plus tard. Dès lors, elle veut comprendre la volonté de Dieu et l’articuler intellectuellement avec ses propres expériences religieuses. Elle donne dans ‘Pensées sans ordre concernant l’amour de Dieu’ une interprétation mystique de la religion chrétienne, pleine de son désir de sacrifice. En 1942, forcée de se réfugier aux Etats-Unis, Simone Weil refuse de quitter ses compatriotes et revient aider les Forces françaises libres en Angleterre. Atteinte de tuberculose, elle s’éteint à ۳۴ ans dans un sanatorium anglais.

 

Simone Weil

Philosophe française